Le décret du 16 avril 2020 élargie les dispositions du fonds de solidarité mis en place pour aider les petites entreprises les plus touchées par la crise.

Voici quelques modifications importantes :

Pour le mois de mars 2020, les deux aides du fonds de solidarité sont ouvertes aux entreprises en difficulté, à l’exception de celles qui se trouvaient en liquidation judiciaire au 1er mars 2020.

Les deux aides du fonds de solidarité sont prolongées au mois d’avril 2020.

Pour l’attribution de l’aide de 1500 € (1er volet) :

  • Les entreprises doivent avoir fait l’objet d’une interdiction d’accueil du public intervenue entre avril 2020 OU elles doivent avoir subi une perte de chiffre d’affaires d’au moins 50 % durant la période comprise entre le 1er et le 30 avril 2020.
  • Le bénéfice imposable ne doit pas excéder 60 000 euros, un montant doublé si le conjoint du chef d’entreprise exerce une activité professionnelle régulière dans l’entreprise sous le statut de conjoint collaborateur.

Pour faire votre demande : impot.gouv.fr

Pour ce qui est de l’aide complémentaire, celle-ci est majorée en fonction du chiffre d’affaires constaté lors du dernier exercice clos et peut atteindre jusqu’à 5 000 euros (2ème volet), sous conditions.

Depuis le mercredi 15 avril, les entreprises qui connaissent le plus de difficultés peuvent solliciter cette aide complémentaire auprès des Régions. Pour l’ Île-de-France, rendez-vous sur le site de la région pour faire votre demande : fonds de solidarité entreprises volet 2

Pour toutes informations complémentaires, rendez-vous sur le site économie.gouv.fr